un ponte per...
Ce projet est mis en oeuvre par
Un Ponte Per...
english | français
European Commission
Ce projet est financé par
la Commission Européenne.
Freedom of Expression
Accueil > Focus par pays > Tunisie > 19 organisations non gouvernementales tunisiennes condamnent l’agression (...)

19 organisations non gouvernementales tunisiennes condamnent l’agression barbare contre le journal français "Charlie Hebdo"

Friday 9 January 2015, by Coalition civile pour la défense de la liberté d’expression

Vendredi, 9 Janvier, 2015
Les organisations non gouvernementales tunisiennes soussignées condamnent le crime odieux qui a visé, mercredi 7 Janvier 2015, le journal français "Charlie Hebdo", et coûté la vie à 12 personnes, dont quatre grands dessinateurs de ce journal satirique.

Les organisations non gouvernementales tunisiennes adressent leurs condoléances les plus sincères aux familles des victimes de ce massacre odieux, commis par un gang de criminels utilisant l’Islam comme prétexte.

Elles considèrent que cette agression barbare, sans précédent dans l’histoire de la presse française, vise essentiellement à saper le droit à la liberté d’expression et à la critique, qui est l’un des piliers de toute société démocratique, et sans lequel aucune société ne peut être immunisée contre la tyrannie.

Cette agression sert également les intérêts des milieux racistes et xénophobes, hostiles à l’islam et aux musulmans, et ne fait qu’entraver les efforts visant à assurer la coexistence pacifique et l’égalité entre les adeptes des différentes religions dans le monde.

Alors que toutes les organisations arabes et internationales des droits de l’homme attestent que la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord est devenue, ces dernières années, l’une des régions les plus dangereuses pour les journalistes et les professionnels des médias, il incombe à la société civile, en Tunisie et dans le reste des pays arabes, de s’engager d’urgence dans la lutte contre l’utilisation de l’islam comme prétexte pour attenter à la liberté d’expression et de critique, pour assassiner les défenseurs de la liberté d’opinion, tels que les martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, ou pour kidnapper des journalistes, comme Soufiene Chourabi et Nedhir ktari, détenus depuis quatre mois en Libye.

Tunisie, le 9 Janvier 2015.

Les organisations signataires de cette déclaration:

Ligue Tunisienne pour la défense des Droits de l’Homme (LTDH)
Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT)
Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD)
Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux (FTDES)
Observatoire Arabe des Religions et des Libertés
Association « Vigilance » pour la démocratie et de l’État civique
Association « Bawsala »
Centre de Tunis pour la Liberté de la Presse (CTLP)
Syndicat Tunisien des Radios Libres (STRL)
Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)
Observatoire Libertés académiques en Tunisie
Association Tunisienne pour la Défense des Valeurs Universitaires (ATDVU)
Fondation Chokri Belaïd contre la violence
Le Site d’information «Nawaat»
Syndicat National des Chanteurs Professionnels Tunisiens (SNCPT)
Association "Lam Chaml"
Ligue des électrices tunisiennes
Association pour la défense de la neutralité de l’Administration et des mosquées
Association tunisienne de soutien aux minorités
Cette déclaration est publiée à l’initiative de la Coalition Civile pour la Défense de la Liberté d’Expression.


SOURCE: http://www.ccdle.org/fr/19-organisations-non-gouvernementales-tunisiennes-condamnent-lagression-barbare-contre-le-journal

Ce projet est en partenariat avec :

al mesalla

Al Mesalla

fmas

FMAS

aohr

Arab Organization for Human Rights (AOHR)

al mesalla

ACCUN

ya basta

Ya Basta

SPIP

Site powered by SPIP

RSS 2.0